•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marc Garneau revient à la charge

Radio-Canada

L'ancien astronaute, qui n'a pas réussi à se faire élire au dernier scrutin fédéral, sera de nouveau candidat libéral lors d'éventuelles élections, cette fois dans Westmount-Ville-Marie.

L'ancien astronaute Marc Garneau tentera une nouvelle fois sa chance en politique.

M. Garneau sera finalement le candidat du Parti libéral du Canada dans la circonscription montréalaise de Westmount-Ville-Marie. La circonscription est présentement représentée par Lucienne Robillard, qui a annoncé qu'elle ne sollicitera pas de nouveau mandat.

M. Dion a confirmé la candidature de M. Garneau au cours d'une conférence de presse, vendredi. « D'habitude, quand je prends de décisions, je réussis », a déclaré M. Dion en présentant son candidat. « Et, la preuve, c'est que j'ai comme candidat un grand héros canadien, un architecte de notre avenir: Marc Garneau. »

Le printemps dernier, M. Garneau avait manifesté son intérêt pour la circonscription de Westmount-Ville-Marie, circonscription qu'il habite. Mais M. Dion avait fait la sourde oreille, préférant conserver la circonscription pour un autre candidat vedette.

M. Garneau avait de nouveau été ignoré lors de l'élection partielle dans la circonscription d'Outremont. Jocelyn Coulon avait été préféré à M. Garneau.

Exaspéré par ce traitement, M. Garneau avait retiré sa candidature dans la course à l'investiture de Westmount-Ville-Marie, il y a trois semaines. Il avait alors affirmé qu'il n'avait pas été bien accueilli par le chef Stéphane Dion.

Selon plusieurs analystes politiques, M. Dion aurait été réticent à accorder sa confiance à M. Garneau car il avait appuyé Michael Ignatieff lors de la course à la direction du PLC et parce qu'il avait donné son accord à une motion reconnaissant la nation québécoise, à laquelle M. Dion s'était opposé.

La semaine dernière, M. Dion a invité M. Garneau à dîner à Ottawa pour le convaincre de revenir sur sa décision.

J'ai appris à connaître M. Dion comme je ne le connaissais pas avant et ça m'a beaucoup impressionné. C'est un grand homme de vision qui ferait un très bon premier ministre. Je me suis senti tellement motivé par cette rencontre que je lui ai promis de reconsidérer [ma décision].

Le candidat libéral dans Westmount-Ville-Marie, Marc Garneau

Marc Garneau avait fait une première tentative en politique aux dernières élections. Il s'était présenté à titre de candidat libéral dans la circonscription de Vaudreuil-Soulanges, mais il avait été défait par la candidate du Bloc québécois, Meili Faille.