•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première sortie publique de Christian Légaré

Radio-Canada

L'ancien conseiller municipal de Saint-Émile propose un régime minceur à la Ville de Québec, en sabrant dans les postes de cadres et en diminuant considérablement le nombre d'élus.

Christian Légaré, un ancien conseiller municipal de Saint-Émile est aujourd'hui propriétaire du casse-croûte « Au Coin de la patate », en basse ville de Québec. Après avoir tenté l'aventure au provincial et au fédéral, il tente maintenant sa chance à la mairie de Québec en promettant de faire un grand ménage dans le conseil municipal.

« Ce n'est pas dans les cols bleus que se trouve l'argent. Non! Ce n'est pas normal qu'un cadre à la Ville de Québec gagne plus cher que Jean Charest », s'est-il indigné.

Ainsi, Christian Légaré s'engage d'abord à porter la hache dans le personnel-cadre.

« Sur 383, il y a au moins 300 cadres dont la job est politique. La job de ces gens-là, les cols blancs sont capables de la faire », a-t-il déclaré.

Le candidat espère ainsi économiser 25 millions de dollars en sabrant dans les postes de cadres. Qui plus est, il calcule épargner 5 millions de dollars supplémentaires en faisant passer le nombre d'élus de 37 à 8.

Par ailleurs, le candidat à la mairie entretient le suspens. En effet, ce dernier a laissé entendre qu'il mijote un plan d'envergure pour effacer la dette de la Ville.

« La semaine prochaine, vous allez avoir toute une annonce », s'est-il exclamé, pour clôturer son discours.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.