•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La liberté de la presse se porte mal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'organisation de défense de la liberté de la presse, Reporters sans frontières, place l'Érythrée à la dernière place dans son classement annuel.

L'Érythrée est le pays qui malmène le plus la liberté de presse, selon le rapport annuel de l'ONG Reporters sans frontières (RSF).

La Corée du Nord et le Turkménistan lui emboîtent le pas. En revanche, l'Islande, la Norvège et l'Estonie sont les pays où la liberté de la presse est le plus respectée.

L'ONG affirme qu'en dehors de l'Europe, « aucune région du monde n'est épargnée » par la censure ou la violence à l'égard des professionnels des médias.

Par ailleurs, RSF note qu'Internet occupe « de plus en plus de place » dans le décompte des atteintes à la liberté d'expression. À titre d'exemple, en Malaisie, en Thaïlande, au Vietnam et en Égypte, des blogueurs ont été appréhendés et des sites d'information, fermés ou rendus inaccessibles.

Selon RSF, les gouvernements « s'en prennent désormais avec la même force aux blogueurs qu'aux employés des médias traditionnels ».

RSF s'inquiète particulièrement de la situation au Myanmar (ex-Birmanie), jugeant que la « féroce répression des manifestations » par la junte militaire au pouvoir « n'augure rien de bon ».

L'organisation regrette également que la Chine « stagne » dans les dernières places du classement, soulignant qu'à moins d'un an des Jeux olympiques de Pékin, « les réformes et les libérations de journalistes tant de fois promises par les autorités ne semblent plus qu'une vaine illusion ».

Les pays du G8, « qui ne cessaient de dégringoler au classement depuis trois ans », ont regagné quelques positions, à l'instar de l'Italie (35e), du Japon (37e) et des États-Unis (48e). Le Canada, quant à lui, arrive au 18e rang.

La France n'arrive qu'en 31e position. De « nombreuses inquiétudes demeurent » dans ce pays en raison de « cas de censure persistants », de « perquisitions dans des rédactions » et d'un « manque de garanties concernant la protection du secret des sources ».

Quant à la Russie, elle a gardé sa 144e place du classement précédent. L'organisation impute à la guerre la responsabilité du recul de la liberté de la presse dans certains pays, comme en Somalie et au Sri Lanka.

Le classement RFS

Pour établir ce classement, Reporters sans frontières a demandé à ses organisations partenaires (15 associations de défense de la liberté d'expression dispersées sur les cinq continents), à son réseau de 130 correspondants, à des journalistes, des chercheurs, des juristes et des militants des droits humains de répondre à 50 questions permettant d'évaluer la situation de la liberté de la presse dans un pays. Au total, 169 pays sont évalués, les autres étant absents en raison d'un manque d'informations.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.