•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Portrait de l'obésité morbide au Québec

Radio-Canada

Un sondage sur l'obésité morbide révèle que cette maladie touche cinq fois plus de femmes que d'hommes au Québec.

La Coalition contre l'obésité morbide a dévoilé les résultats d'un sondage sur l'obésité morbide au Québec.

Mené par la firme Zins Beauchesne, ce sondage trace les portraits sociodémographique et de santé des personnes atteintes de cette maladie.

Premier constat: selon le sondage, l'obésité morbide touche cinq fois plus de femmes (84,4 %) que d'hommes (15,6 %).

Des obèses jeunes

Deuxième constat: les 50 ans et moins ( 83,7 %) sont cinq fois plus nombreux que les plus de 50 ans (16,3 %). En fait, la femme souffrant d'obésité morbide est âgée de 31 à 45 ans. Son indice de masse corporelle varie de 40 à 50. Ajoutons que la population obèse morbide de 50 ans et moins (83,7 %) est beaucoup plus importante que la population québécoise en général du même groupe d'âge (63 %).

Scolarité et revenus comparables

La scolarité des répondants au sondage se compare avantageusement à celle de l'ensemble de la population québécoise.

48,7 % de la population obèse morbide a un diplôme d'études secondaires ou moins, contre 68,3 % de la population.

32,5 % du premier groupe détient un diplôme collégial contre 14,5 % de la population en général.

Le revenu de l'échantillon se compare à celui de l'ensemble de la population. 59 % des répondants ont un revenu de moins de 50 000 $ par année, contre 60,3 % pour l'ensemble de la population.

État de santé préoccupant

Leur état de santé préoccupe beaucoup les obèses morbides.

65,7 % des répondants souffrent d'obésité morbide depuis plus de 10 ans. Cela confirme la grande difficulté qu'ils ont à s'en sortir par les méthodes traditionnelles.

À la question « Qu'est-ce qui vous préoccupe? », 90,7 % des répondants ont indiqué les problèmes de santé reliés à leur poids.

Mais ils ne sont pas seulement préoccupés par leur santé. Ils souffrent aussi de problèmes de santé reliés à l'obésité morbide à 78,6 %. Les principaux problèmes sont:

  • problèmes articulaires: 66,2 %
  • hypertension: 50,3 %
  • dépression: 42,5 %
  • apnée du sommeil: 42,4 %

La personne obèse éprouve des difficultés à se déplacer et bénéficie de peu de soutien des réseaux familial, social et de la santé.

Le sondage nous révèle un soutien social et médical nettement insuffisant pour cette population souffrante et désespérée.[[citation auteur="Josée Roy, cofondatrice de la Coalition contre l'obésité morbide" ]]

À la lumière des résultats du sondage, la Coalition entend déposer sous peu son plan d'action pour les prochains mois.

Le sondage a été mené par la firme de recherche Zins Beauchesne du 22 mars au 31 juillet 2007. 1011 personnes sur une population estimée à 200 000 ont répondu aux questions du sondage. Sa marge d'erreur est de 3,1 %, 19 fois sur 20.

La Coalition contre l'obésité morbide

La Coalition contre l'obésité morbide est un organisme sans but lucratif fondé en février 2007. Il a pour objectif de faire connaître l'obésité morbide et de favoriser un meilleur accès à la chirurgie bariatrique au Québec. Sa signature « Le poids qui tue » exprime la situation dramatique vécue par les personnes souffrant d'obésité morbide. Cette maladie mène de façon accélérée vers la mort ceux qui en sont atteints.