•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kasparov pour faire échec au clan Poutine

Radio-Canada

L'ancien champion du monde d'échecs Garry Kasparov devient le candidat officiel du mouvement d'opposition L'Autre Russie en vue de l'élection présidentielle de mars 2008.

L'ancien champion du monde d'échecs Garry Kasparov est devenu dimanche le candidat officiel du mouvement d'opposition L'Autre Russie en vue de l'élection présidentielle de mars 2008.

M. Kasparov a très facilement vaincu les cinq autres candidats en lice, recueillant 379 des 498 voix des délégués de la formation appelés à se prononcer. L'ancien premier ministre de la Russie, Mikhail Kassianov, était du nombre.

« Je ferai tout mon possible pour que les idées de L'Autre Russie gagnent. Cela marchera si nous restons unis », a déclaré M. Kasparov après son élection. La coalition L'Autre Russie est constituée de divers courants politiques (libéraux, socialistes, nationalistes) unis dans leur opposition au président Vladimir Poutine.

Cependant, la candidature officielle de M. Kasparov à la présidence russe n'est pas tout à fait acquise: elle doit encore être déposée auprès des autorités russes, où elle risque d'être bloquée. Il semble également que M. Kasparov ne constitue pas une réelle menace contre le candidat que décidera de soutenir Vladimir Poutine, qui quittera le Kremlin après deux mandats.

Selon le dernier sondage de l'institut indépendant Levada, seulement 3 % des électeurs russes se disent prêts à voter pour un candidat de l'opposition libérale, contre 34 % pour Sergueï Ivanov, un des dauphins pressentis du président Poutine.

M. Kasparov sera également une des trois têtes de liste de L'Autre Russie aux élections législatives de décembre prochain. Les deux autres candidats sont l'ancien président de la Banque centrale Viktor Gerachtchenko et l'écrivain Edouard Limonov, chef du Parti bolchevique national interdit par les autorités.

L'Autre Russie a cependant peu de chances de faire son entrée à la Douma russe, car aucune des formations composant la coalition n'est officiellement inscrite auprès des autorités russes, une condition pour participer au scrutin.

Garry Kasparov, 44 ans, a régné en maître incontesté sur le monde des échecs pendant 15 ans avant de se lancer dans l'opposition au président Vladimir Poutine.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.