•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Téhéran sera-t-il attaqué?

Radio-Canada

Selon le journal français Le Canard enchaîné, l'Iran serait la cible d'une attaque américano-israélienne. Le président russe, Vladimir Poutine, aurait informé Téhéran de ce plan.

Le journal français Le Canard enchaîné affirme, dans son édition de mercredi, qu'il existerait un plan d'attaque israélo-américain contre l'Iran. Le journal indique que ce sont les services secrets russes qui ont découvert ce plan. Le président russe, Vladimir Poutine, aurait déjà informé les autorités iraniennes.

Dans un premier temps, l'aviation israélienne effectuerait des raids contre les sites nucléaires iraniens. Les avions-radars américains guideraient et protègeraient ces raids. Par la suite, l'aviation américaine prendrait le relai, selon les résultats obtenus, soutient le journal.

Les services secrets russes précisent même que les attaques auraient lieu entre la fin du ramadan, soit vers la mi-octobre, et le début de l'année 2008. Rappelons que le Conseil de sécurité de l'ONU a donné à la République islamique jusqu'à décembre 2007 pour qu'elle permette à l'Agence internationale de l'énergie atomique d'effectuer de nouveaux contrôles de ses sites nucléaires.

L'article du Canard enchaîné indique également que les services secrets français ont observé une importante livraison d'armes de Moscou à Téhéran. Il s'agirait de batteries de missiles antinavires, de missiles antiaériens et d'hélicoptères.

Toujours selon des sources des services secrets français cités par le journal, les avions-radars américains AWACS et des avions israéliens ont effectué plusieurs sorties à proximité des cibles iraniennes.

Le mystérieux raid israélien contre la Syrie, le 6 septembre dernier, pourrait être vu comme une répétition avant une éventuelle attaque contre l'Iran.

Le quotidien nationaliste panarabe Al-Qods Al-Arabi, édité à Londres, avait évoqué, il y a quelques jours, une attaque américaine contre l'Iran. Selon l'auteur de l'article, il existerait des indices qui laissent à penser que Téhéran sera la prochaine cible de Washington.

Parmi les indices avancés par l'auteur, le fait que George Bush ait utilisé les termes d'« holocauste nucléaire » est un avertissement à Téhéran pour qu'il cesse d'enrichir de l'uranium; la présence de Nicolas Sarkozy en tant que nouvel allié de Washington laisse la place laissée vacante par l'ex-premier ministre Tony Blair; enfin, la signature par l'Arabie saoudite d'un contrat de de quelque 5 milliards avec une société américaine pour entraîner et équiper quelque 35 000 hommes chargés de protéger les installations pétrolières saoudiennes.