•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« C'est troublant » - Bessette

Radio-Canada

Lyne Bessette trouve que les révélations de Geneviève Jeanson sont tristes. Elle souhaite néanmoins qu'on tire des leçons de toute cette histoire.

Lyne Bessette ne voulait pas commenter les révélations-chocs de Geneviève Jeanson avant d'avoir vu tout le reportage à l'émission Enquête jeudi soir.

Même si les deux cyclistes n'ont jamais été les meilleures amies du monde, Bessette a été touchée par ce qu'elle a vu.

« C'est triste de voir qu'elle a été prise là-dedans. Mais je suis heureuse pour elle qu'elle dise la vérité, qu'elle veuille s'en sortir pour refaire sa vie et tourner la page. »

La coureuse de Knowlton, qui se concentre désormais sur le cyclo-cross et le cyclisme sur piste, espère qu'on retirera quelque chose de tout ce gâchis.

« Il ne faut pas que ça se reproduise. C'est important d'être bien entouré, c'est la leçon qu'on doit tirer du reportage », affirme l'athlète de 32 ans qui se trouve actuellement dans la région de Boston pour participer à une course de cyclo-cross.

Bessette et Jeanson se sont côtoyées dans le peloton pendant cinq ans, mais sans plus. Évidemment, comme bien des gens du milieu, Bessette soupçonnait sa jeune adversaire de se doper. Mais elle n'a jamais rien vu.

« Les seules fois où on était ensemble, c'était au sein de l'équipe canadienne. Mais Geneviève n'était jamais au même hôtel que nous », raconte Bessette.

Les révélations des Jeanson sont tristes. Oui, la drogue fait partie du peloton. Mais, comme son confrère cycliste Charles Dionne, Bessette croit qu'il est possible de pratiquer son sport sans utiliser de substances interdites.

« Le message qu'il faut envoyer aux jeunes, c'est que le sport, c'est le fun. Et c'est possible de le faire propre. Moi, je suis fière de ma carrière, je suis heureuse. Je fais encore du vélo. »

Aucun thème sélectionné