•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Virage important pour Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après une cohabitation de 50 ans, la société d'État annonce qu'elle veut se désaffilier de TQS/Cogeco dans ses trois stations régionales à Trois-Rivières, Saguenay et Sherbrooke.

Radio-Canada entame une nouvelle ère en régions. Après une cohabitation de 50 ans, Radio-Canada a signifié à TQS/Cogeco son intention de se désaffilier dans ses trois stations régionales à Trois-Rivières, Saguenay et Sherbrooke. Le contrat actuel prend fin en août 2008.

En vertu de la présente entente, Radio-Canada paye TQS/Cogeco pour diffuser ses émissions à Trois-Rivières, Sherbrooke et Saguenay. En retour, Cogeco récolte les ventes publicitaires du marché local. Mais depuis que TQS a acheté les stations de Cogeco en décembre 1998, Radio-Canada réévalue sa stratégie.

« Traditionnellement, cette relation-là est avec Cogeco, mais depuis que TQS fait partie du groupe, c'est [la relation] avec un concurrent. Donc, la situation a beaucoup changé avec les années », dit Sylvain Lafrance, vice-président principal des services français de Radio-Canada.

Selon la société d'État, l'affiliation ne répond plus aux exigences du marché, c'est pourquoi elle souhaite y mettre un terme.

Elle affirme que cette séparation va améliorer le service radio et télé pour le public touché et assurer une plus grande présence de Radio-Canada en régions. « Cela veut dire le retour des stations régionales de télé dans ces régions-là », explique M. Lafrance.

Radio-Canada souhaite également regrouper sous un même toit les équipes radio et télé dans les régions concernées.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) doit cependant donner son aval à cette désaffiliation, ce qui pourrait prendre plusieurs mois.

Radio-Canada augmente sa participation dans ARTV

Toujours jeudi, la société d'État a aussi annoncé qu'elle entendait acquérir les actions que détiennent CTVglobemedia et L'Équipe Spectra dans ARTV.

CTVglobemedia détient 16 % de ces actions et L'Équipe Spectra en détient 7 %. Une entente préliminaire a été signée, mais elle devra être approuvée par le CRTC.

Si le CRTC accepte l'entente, Radio-Canada détiendra 60 % des actions d'ARTV. Télé-Québec en détient 25 % et ARTE 15 %.

Dans un communiqué, Radio-Canada assure qu'ARTV va conserver son indépendance. La société d'État dit que la nouvelle situation lui permettra de soutenir davantage ARTV et de collaborer plus efficacement avec elle. Cela permettra aussi une plus grande intégration des stratégies programme.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.