•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des écoles sous-financées

Radio-Canada

Des autochtones manifestent sur la colline du Parlement à Ottawa pour réclamer un meilleur financement de leurs écoles et assurer une éducation de qualité à leurs enfants.

Quelque 300 autochtones ont manifesté devant la colline du Parlement à Ottawa, mercredi après-midi, pour sensibiliser les députés fédéraux à la crise qui sévit dans leurs communautés. Ils estiment que leurs écoles sont sous-financées, ce qui ne leur permet pas d'assurer une bonne éducation aux enfants.

Ils réclament donc de l'argent du gouvernement pour que leurs enfants aient une éducation comparable à celle que reçoivent les enfants des communautés non autochtones.

« Dans quelques années d'ici, ça va être une crise sans précédent », estime le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard. Selon lui, les écoles autochtones sont notamment très en retard sur le plan technologique et leurs bibliothèques manquent d'argent.

Les écoles autochtones sont financées par le gouvernement fédéral, contrairement aux écoles non autochtones, qui sont financées par les provinces. La formule de financement utilisée par Ottawa n'a pas été modifiée depuis 1988. Elle a été indexée une seule fois, soit en 1995.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.