•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les insecticides montrés du doigt

Radio-Canada

Pour la première fois, des chercheurs américains montrent que le contact avec des insecticides peut provoquer l'asthme chez les agriculteurs.

Le contact avec certains insecticides peut provoquer l'apparition de l'asthme chez les agriculteurs, montre une étude menée aux États-Unis.

L'étude réalisée par les instituts nationaux de la Santé (NIH) a porté sur plus de 20 000 fermiers qui vivent en Iowa et en Caroline du Nord.

Ils ont été exposés à 48 pesticides différents. Le risque d'asthme a été associé à l'utilisation de 16 d'entre eux.

Selon la chercheuse Jane Hoppin, c'est la première fois qu'une recherche montre que l'exposition des agriculteurs aux insecticides, aux fongicides et aux herbicides peut contribuer à la prévalence d'asthme indépendamment des autres facteurs de risques.

L'asthme est lié à des produits chimiques spécifiques, car nous n'avons pas mis en évidence de lien ni avec des classes particulières de pesticides, ni avec tel ou tel mode d'utilisation.

Jane Hoppin

Les résultats montrent que la prévalence de l'asthme a été augmentée de 30 à 40 % au contact de certains pesticides et qu'elle a plus que doublé avec d'autres.

Les chercheurs estiment qu'une seule exposition importante à des pesticides au cours de la vie d'un agriculteur suffit à doubler le risque de contracter ce trouble respiratoire.

Des seize produits incriminés, six ne sont plus sur le marché, alors qu'un autre n'est utilisé que rarement.

Une étude similaire sur des agricultrices est en cours.

L'asthme touche environ 300 millions d'individus sur la planète, selon l'Organisation mondiale de la santé. Environ 180 000 personnes en meurent annuellement.