•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Humberto soutient le prix du baril

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pour la première fois, le prix du baril de pétrole clôture au-dessus des 80 $US, jeudi, à New York, après la fermeture de trois raffineries au Texas, à la suite du passage de l'ouragan Humberto.

Pour la première fois, le pétrole clôture au-dessus de 80 $US à New York, les marchés craignant les conséquences de l'ouragan Humberto au Texas.

Le brut a pris 18 ¢US pour terminer la séance à 80,09 $US le baril, un record de clôture sur le New York Mercantile Exchange.

Le baril avait franchi les 80 $US, durant la séance de mercredi, mais il était redescendu pour fermer à 79,91 $US.

De toute évidence, c'est la météo qui a permis au pétrole d'atteindre ce prix, jeudi.

En effet, l'ouragan Humberto a frappé le Texas et la Louisiane pour ensuite s'affaiblir et se transformer en ouragan de catégorie 1. Mais il a quand même touché terre avec des vents de 135 km/h, provoquant des coupures de courant et la fermeture de trois raffineries à Port-Arthur, au Texas, ce qui a perturbé le marché.

Au pays

Au Canada, le prix du litre d'essence subit depuis quelques jours de fortes pressions à la hausse. Carol Montreuil, vice-président régional de l'Institut canadien des produits pétroliers, croit que les automobilistes de Montréal doivent oublier le litre d'essence à 0,99 $.

La promesse de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole d'augmenter leur production n'aura pas apaisé les marchés, qui espéraient davantage, tandis que la baisse continue des stocks américains de brut continue d'influencer la montée des prix.

Carol Montreuil croit que les automobilistes sont chanceux de pouvoir compter sur un dollar fort, puisque le pétrole s'achète en dollars américains. La devise américaine a perdu 40 % de sa valeur depuis quatre ans.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.