•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opération transparence

Radio-Canada

Les réunions du conseil d'administration de la Commission seront publiques, des citoyens siégeront à des comités et un poste d'ombudsman est créé.

Les dirigeants de la Commission de la capitale nationale (CCN) ont annoncé mercredi, à Ottawa, une série de mesures pour améliorer l'imputabilité et la transparence au sein de l'organisme.

Les réunions du conseil d'administration de la CCN seront publiques, alors qu'elles étaient auparavant à huis clos.

Des comités permanents où siégeront des citoyens seront aussi mis en place pour impliquer la population dans les décisions de la Commission. Un poste d'ombudsman sera également créé.

La première dirigeante de la CCN, Micheline Dubé, explique que ces mesures visent à changer la culture de l'organisation. La Commission doit être plus ouverte et plus près de la population, selon elle.

Des journées portes ouvertes permettront d'ailleurs aux citoyens de rencontrer les employés de la CCN.

Ces mesures faisaient partie des recommandations du groupe de travail qui s'est penché sur le mandat de la CCN en 2006.

Aucun thème sélectionné