•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le combat de la vitamine C

Radio-Canada

Cette vitamine et d'autres antioxydants empêcheraient le développement de certaines tumeurs en neutralisant l'action d'une protéine très active dans l'apparition de cancers à progression rapide.

La vitamine C aurait un effet protecteur contre certains cancers en neutralisant une protéine, montrent des travaux menés à la faculté de médecine de l'Université Johns Hopkins, aux États-Unis.

Les cancers à progression rapide, comme celui du foie, demandent beaucoup d'énergie à l'organisme. Afin d'assurer leur développement, ils brûlent tout l'oxygène disponible autour d'eux, qui finit par manquer. C'est à ce moment que la protéine HIF-1 compense la diminution d'oxygène disponible et permet la création et la survie de cellules cancéreuses. Mais voilà: cette protéine ne peut fonctionner sans des radicaux libres, parties instables et très réactives d'une molécule.

L'équipe américaine de chercheurs affirme que les antioxydants comme la vitamine C détruisent ces radicaux libres et neutralisent la HIF-1, ce qui bloque la progression de la tumeur. C'est la première fois que cette action des antioxydants est mise en évidence.

Cette percée a été réalisée sur des souris de laboratoire sur lesquelles des cancers ont été induits.

La protéine HIF a été découverte il y a une dizaine d'années par des chercheurs américains.

Les vertus potentielles des antioxydants contre le cancer sont soupçonnées depuis des décennies, et de nombreuses études, aux résultats discordants, ont été réalisées sur ce sujet.

En découvrant le mécanisme par lequel agissent les antioxydants, nous pouvons maximiser leurs effets thérapeutiques.

Dr Chi Dang

Voici certains aliments riches en antioxydants:

  • Le thé
  • Les fruits comme les fraises, les mûres, les oranges, les framboises, les bleuets
  • Les légumes comme la tomate, l'ail, le chou vert, l'épinard, l'asperge, le brocoli

C'est le Dr Linus Pauling, lauréat du Nobel de chimie, qui fut le premier, dans les années 70, à avancer l'idée alors controversée que des compléments de vitamine C pourraient avoir des effets anticancéreux.