•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ban Ki-moon au Tchad

Radio-Canada

Le secrétaire général de l'ONU discute du processus de paix au Darfour et de la protection des réfugiés avec le président tchadien Idriss Deby Itno.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a passé la journée de vendredi au Tchad pour des discussions avec le président Idriss Deby Itno. Les principaux sujets à l'ordre étaient le processus de paix au Darfour et la protection des réfugiés qui ont afflué sur le territoire tchadien en raison du conflit dans la province soudanaise.

En provenance de Khartoum, Ban Ki-moon est arrivé dans la matinée dans la capitale tchadienne N'djamena. Sa visite d'une journée s'inscrit dans le cadre de la tournée qu'il effectue au Soudan, au Tchad et en Libye pour tenter d'avancer sur le chemin de la paix au Darfour, où la guerre civile fait rage depuis plus de quatre ans et déborde sur le territoire des pays voisins.

Dans une brève déclaration, le président Idriss Deby Itno a réitéré son accord au projet de déploiement d'une force mixte ONU-Union européenne (UE) dans l'est du Tchad et le nord-est de la République centrafricaine pour protéger les civils touchés par le conflit au Darfour voisin.

Selon le projet, l'ONU doit fournir 300 policiers qui s'occuperont de la formation de quelque 850 policiers tchadiens chargés des camps de réfugiés, a indiqué le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Jean-Marie Guéhenno, qui accompagne Ban Ki-moon.

La protection des zones à l'extérieur des camps sera assurée par une force de l'Union européenne composée de quelque 3000 hommes. La France, qui dispose d'une base militaire au Tchad, pourrait fournir environ la moitié de cette force.

Avec la Libye, le Tchad est l'un des acteurs régionaux que l'ONU souhaite voir jouer un rôle constructif pour avancer vers la paix au Darfour, certains groupes rebelles de la province soudanaise ayant des affinités, ethniques ou politiques, avec ces pays voisins.