•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort mystérieuse d'un officier canadien

Radio-Canada

Le militaire canadien mort d'une blessure par balle à l'intérieur du quartier général de la force d'assistance de l'OTAN, à Kaboul, mercredi, a été identifié comme étant le major Raymond Ruckpaul.

Un officier canadien est mort d'une blessure par balle, mercredi matin, à l'intérieur même du quartier général de la Force d'assistance à la sécurité de l'OTAN, à Kaboul.

Le militaire, identifié comme étant le major Raymond Ruckpaul, un officier de 42 ans membre d'un régiment blindé, aurait été retrouvé sans connaissance et grièvement blessé par balle dans sa chambre, vers 6 h 30, heure locale, mercredi matin. Il aurait été conduit à l'infirmerie de la base, où son décès a été constaté une heure plus tard.

Les autorités militaires canadiennes, laconiques, n'ont dévoilé que peu de détails sur cette affaire. Il semblerait toutefois que toute agression ennemie serait exclue d'emblée par les enquêteurs.

Les hypothèses du suicide ou du meurtre n'ont pas encore été éliminées. Cette victime porte à 70 le nombre de Canadiens morts en mission en Afghanistan.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.