•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa réplique

Radio-Canada

Le Canada décide d'expulser un diplomate soudanais en représailles à l'expulsion de la chargée d'affaires canadienne par Khartoum, la semaine dernière.

Ottawa a répliqué à la décision du Soudan d'expulser la chargée d'Affaires canadienne Nuala Lawlor, la semaine dernière.

Dans un communiqué laconique, le ministère des Affaires étrangères a annoncé l'expulsion d'un diplomate soudanais, sans toutefois préciser son identité.

Il est précisé dans le communiqué que la décision prendra effet le 1er septembre prochain.

Ottawa considère que l'expulsion de Mme Lowlor est « injustifiée ». Le ministère des Affaires étrangères affirme que les diplomates canadiens « continueront de défendre les valeurs canadiennes, notamment la liberté, la démocratie, les droits de la personne et la primauté du droit ».

Vendredi dernier, le gouvernement soudanais a annoncé l'expulsion de la chargée d'Affaires canadiennes Nuala Lawlor et du représentant de la Commission européenne, le Suédois Kent Degerfelt.

Khartoum reprochait aux deux diplomates de s'immiscer dans les affaires intérieures du pays. Les diplomates auraient rencontré des insurgés au Darfour et des opposants au régime.

En ce qui concerne le diplomate suédois, l'Union européenne a adressé des excuses au gouvernement soudanais, que celui-ci a acceptées. De ce fait, M. Degerfelt pourra poursuivre sa mission.