•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les auteurs de modifications démasqués

Radio-Canada

Un étudiant américain a créé le logiciel Wiki Scanner, ce qui lui a permis de prouver que le Vatican et la CIA, notamment, rectifient plusieurs des articles de l'encyclopédie en ligne Wikipedia.

Un étudiant américain a créé un logiciel en ligne, le Wiki Scanner, qui permet d'identifier les adresses IP des contributeurs de l'encyclopédie en ligne Wikipedia.

Ce logiciel lui a permis de révéler que l'Agence de renseignement américain (CIA), le Vatican et d'autres organisations modifient toutes sortes de contenus.

Ainsi, il a démontré que les ordinateurs de la CIA sont à l'origine de près de 300 modifications sur des sujets aussi divers que le président de l'Iran, Mahmoud Ahmadinejad, ou les forces navales de l'Argentine, en passant par l'arsenal nucléaire chinois.

La plupart des rectifications que le logiciel « Wikiscanner » a dévoilées sont cependant mineures, comme la correction de fautes d'orthographe. Mais certaines autres visaient à retirer des informations peu flatteuses, ajouter des détails ou insérer des insultes.

Exemples intéressants

Par exemple, le logiciel a indiqué qu'un ordinateur du Vatican a été utilisé pour effacer des éléments prouvant le lien entre le chef catholique du Sinn Fein, Gerry Adams, en Irlande du Nord, avec un double meurtre commis il y a plusieurs années.

Sur la biographie du président américain George W. Bush, un ordinateur de la BBC a remplacé le deuxième prénom du président Walker par « Wanker » (branleur). En outre, Bush a été qualifié de « tueur en série » depuis un poste de travail de l'agence de presse Reuters.

Un ordinateur du Parti républicain a aussi été utilisé après l'invasion américaine en Irak pour parler des troupes américaines comme des « forces de libération » plutôt que des « forces d'occupation ».

Une modification, attribuée à un ordinateur de la télévision publique britannique (BBC), explique les palpitations cardiaques de l'ex-premier ministre britannique Tony Blair notamment par l'abus de vodka et le sexe plutôt qu'au café ou à l'entraînement sportif.

Remonter à la source

Virgil Griffith, qui se définit lui-même comme un pirate informatique, affirme sur son site web qu'il a eu l'idée de créer son logiciel après avoir entendu parler que des élus du Congrès américain avaient nettoyé les pages de Wikipedia les concernant.

Selon lui, il est assez courant de voir des modifications apportées aux fiches d'hommes politiques, où les attributs négatifs sont remplacés par des qualificatifs flatteurs... et inversement.

Mais Virgil Griffith considère malgré tout que le site de Wikipedia est globalement fiable.

Wikipedia est une encyclopédie en ligne écrite par les internautes. Comptant sur la « sagesse populaire », ses fondateurs pensent que ceux qui maîtrisent un sujet corrigeront rapidement les informations inexactes ou trompeuses.