•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Journaliste:

La scène est familière, comme si elle avait déjà eu lieu. Au centre, palabrent les puissants, chefs d'État et d'entreprise, et de leurs intentions nous ne saurons finalement que peu de choses.

Un bref discours résumera des heures, voire des mois, de patientes tractations. Cela s'appelle le Partenariat pour la sécurité et la prospérité, et ses ambitions sont colossales, à la mesure d'un continent.

Puis viennent les manifestants. En marge, bruyants, festifs, révoltés ou déroutés, au-delà de l'un de ces périmètres de sécurité qui vont s'agrandissant d'un sommet à l'autre.

Enfin, en retrait de cette ligne de front, la gauche qui réfléchit, dénonce, mobilise les opposants qui monteront par vagues successives à l'assaut, armés de leurs slogans.

Aperçu d'une mécanique complexe et des tentatives de ses détracteurs de la mettre à nu.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.