•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La colonisation asiatique sous-estimée

Radio-Canada

Les migrations de populations d'Asie ont joué un plus grand rôle que celles venues d'Afrique pour coloniser l'Europe, montrent des analyses de dents menées par des chercheurs européens.

La colonisation du continent européen ne se serait pas faite à la suite de vagues migratoires successives venues d'Afrique, comme le stipule l'hypothèse largement répandue.

En fait, les populations d'Asie auraient joué un plus grand rôle que celles qui sont venues d'Afrique pour peupler le vieux continent il y a plusieurs millions d'années.

Des anthropologues espagnols, italiens et géorgiens aboutissent à cette conclusion à la suite de l'analyse génétique de plus de 5000 dents fossilisées de spécimens d'origine africaine, asiatique et d'Homo Genus.

Cette analyse montre que les dents européennes ont des caractéristiques plus asiatiques qu'africaines. Ce constat est vérifié dans des échantillons datant de 1,8 million d'années jusqu'à l'apparition de l'homme de Néandertal, il y a 250 000 ans.

Selon cette analyse, cela montre que les populations d'Eurasie et du continent africain ont suivi des cours différents pendant une longue période.

Les détails de ces travaux sont publiés dans les Annales de l'académie nationale américaine des sciences (PNAS).