•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau médicament bientôt disponible

Radio-Canada

La pharmaceutique Pfizer obtient le feu vert des autorités américaines pour commercialiser le Selzentry, un médicament qui empêche le virus du sida de pénétrer dans les globules blancs.

Les personnes infectées par le VIH/sida pourront bientôt compter sur un nouveau médicament.

La Food and Drug Administration (FDA), l'autorité américaine en matière de produits pharmaceutiques, permet la commercialisation du Selzentry de Pfizer.

Son arrivée sur les tablettes des pharmacies américaines, prévue en septembre, marque le premier lancement depuis 2003 d'un médicament anti-VIH de nouvelle génération.

Ce médicament empêche le virus du sida de pénétrer dans les cellules non infectées en bloquant leur porte d'entrée principale.

Les autres médicaments attaquent le virus lui-même.

Également connu sous l'appellation maraviroc, le médicament fait l'objet d'un examen prioritaire pour une approbation plus rapide par Santé Canada.

La FDA approuve le Selzentry après être parvenue à la conclusion que des patients difficiles à soigner avaient besoin de cette possibilité.

Pfizer devra cependant mener des recherches complémentaires pour évaluer les effets secondaires de la molécule.

Pour certaines personnes infectées, chez qui le virus développe des résistances aux traitements existants, les avantages du Selzentry contrebalancent largement les risques, note la FDA.

Les effets secondaires possibles incluent de graves dommages au foie, ainsi que des problèmes cardio-vasculaires et des affections respiratoires.

Les analystes estiment à 500 millions de dollars environ le chiffre d'affaires annuel du Selzentry d'ici 2011.