•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un petit café pour se rappeler

Radio-Canada

Des chercheurs français soutiennent que boire trois tasses de café par jour, ou six tasses de thé, a des effets bénéfiques sur la mémoire des femmes âgées de 65 ans et plus.

La caféine a ses défenseurs et ses détracteurs parmi la communauté scientifique. Mais des chercheurs français avaient une bonne nouvelle lundi pour les grands consommateurs de caféine, en fait pour les grandes consommatrices.

Les scientifiques affirment en effet que boire au moins trois tasses de café par jour, ou six tasses de thé, auraient des effets bénéfiques sur la mémoire et les capacités cognitives des femmes âgées de 65 ans ou plus.

Pour aboutir à ce constat, les chercheurs de l'Institut national français de la santé et de la recherche médicale (INSERM) ont étudié pendant quatre ans les effets de la caféine sur un groupe de 4197 femmes et 2820 hommes de 65 ans et plus.

Après avoir tenu compte de plusieurs facteurs pouvant toucher les connaissances, comme l'âge, l'éducation ou les maladies cardiovasculaires, les chercheurs ont conclu que les capacités cognitives des femmes qui ont bu au moins trois tasses de café par jour sont nettement supérieures à celles qui en ont moins consommé, ou pas du tout. Les bienfaits de la caféine sur la mémoire seraient aussi croissants avec l'âge.

Les scientifiques devront maintenant chercher à savoir pourquoi l'effet n'est pas le même chez les hommes. Selon les chercheurs de l'étude, l'homme pourrait ne pas métaboliser la caféine de la même manière que la femme ou encore il pourrait y avoir une interaction hormonale.

Les scientifiques devront aussi pousser les recherches plus loin, notamment sur le mécanisme biologique, pour déterminer si une thérapie à base de caféine est possible.

Les résultats de l'étude sont publiés dans le journal médical Neurology.