•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Introduction

Chaque jour sur la Terre, 6,6 milliards d'humains ont recours à différentes formes d'énergies pour se nourrir, se chauffer et se déplacer. Les énergies fossiles comme le pétrole, le charbon et le gaz naturel fournissent, avec le nucléaire, 80 % de l'énergie utilisée sur la planète.

En 2050, la population mondiale atteindra les 9 milliards d'êtres humains. Des pays en émergence, comme la Chine et l'Inde, voient leur population augmenter et, avec elle, leurs besoins en énergie.

La fin de l'ère du pétrole?

La suprématie du pétrole tire à sa fin. Si les scientifiques et les spécialistes ne s'entendent pas sur la durabilité des réserves de pétrole à long terme, c'est-à-dire sur un horizon d'une centaine d'années, plusieurs croient que dans moins de 50 ans, les réserves de pétroles prouvées, celles dont on connaît l'existence maintenant, seront épuisées.

L'après-Kyoto...

La lutte contre les changements climatiques, avec la signature du protocole de Kyoto par 160 pays, en 1997, a aussi une incidence sur le développement des énergies renouvelables. L'urgence de se tourner vers des énergies plus vertes se fait sentir, et les énergies renouvelables prennent de plus en plus de place dans les discours politiques et écologiques.

Les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables sont générées par des processus naturels comme le vent, le soleil, la terre. Contrairement aux énergies fossiles, elles sont inépuisables. Mais certaines sont aussi très difficiles à stocker en raison de leur disponibilité intermittente, d'où leur utilisation comme énergie d'appoint.

Et qui dit énergies renouvelables ne veut pas nécessairement dire énergies « vertes ». Des inquiétudes environnementales liées au développement de ces énergies font de plus en plus leur apparition.

Aucun thème sélectionné