•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le plan du NPD

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

De passage à Saint-Hyacinthe pour y présenter la candidate locale du NPD, Thomas Mulcair dévoile la stratégie de son parti pour lutter contre les cyanobactéries, axée sur la protection des bandes riveraines en milieu rural.

Thomas Mulcair, candidat du Nouveau Parti démocratique dans Outremont, a présenté, dimanche à Saint-Hyacinthe, un plan national qui pourrait limiter la prolifération des algues bleues dans les lacs.

Sa stratégie consiste à garantir l'intégrité des bandes riveraines sur une profondeur d'au moins dix mètres à partir des cours d'eaux qui traversent les terres agricoles.

À l'heure actuelle, seule l'Île-du-Prince-Édouard a une telle réglementation en milieu rural. Les bandes riveraines au Québec et en Ontario se situent à 3 mètres.

« En milieu rural, la première source de phosphore, qui provoque l'éclosion massive des algues bleues, est l'agriculture. Cela permettrait d'éviter que les pesticides aillent suinter dans les rivières », précise l'ancien ministre québécois de l'Environnement, qui estime que 10 mètres est un minimum.

Le candidat néo-démocrate affirme avoir obtenu l'appui des agriculteurs pour ce plan, à la condition qu'ils n'en assument pas les coûts. Les contribuables devraient alors financer les agriculteurs pour la perte d'une partie de leur terre.

Au Québec seulement, le projet pourrait coûter plus de 15 millions de dollars, selon les estimations du NPD, et pourrait permettre d'ajouter environ 10 000 hectares de bandes riveraines. Pour l'ensemble du pays, la facture avoisinerait les 60 millions. L'argent serait puisé dans l'Éco-Fiducie de 1,5 milliard annoncée par le gouvernement Harper en février dernier. Le NPD entend déposer dès l'automne un projet de loi allant en ce sens.

Brigitte Sansoucy dans Saint-Hyacinthe - Bagot

Par ailleurs, M. Mulcair a profité de son passage pour annoncer que Brigitte Sansoucy sera candidate pour le NPD dans la circonscription de Saint-Hyacinthe - Bagot lors de l'élection complémentaire fédérale du 17 septembre prochain.

Mme Sansoucy est reconnue notamment pour le développement de « L'Auberge du coeur Le Baluchon », un organisme communautaire d'hébergement pour jeunes en difficulté. Résidente de Saint-Hyacinthe depuis 25 ans, elle habite avec son conjoint et ses quatre enfants le secteur de Saint-Thomas-D'Aquin.

Les autres candidats confirmés dans Saint-Hyacinthe-Bagot sont le conservateur Bernard Barré, la bloquiste Ève-Marie Thaï Thi Lac et le libéral Jean Caumartin. La circonscription est vacante depuis le saut infructueux du bloquiste Yvan Loubier en politique provinciale. Celui-ci a subi la défaite le 26 mars dernier.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.