•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marché conclu

Radio-Canada

Rupert Murdoch peut concrétiser son projet d'acheter le Wall Street Journal grâce à l'appui de la famille Bancroft, principal actionnaire du groupe de presse. Les conseils d'administration de Dow Jones et de News Corp. approuvent la transaction.

Le groupe de presse Dow Jones, qui comprend le quotidien financier Wall Street Journal, devrait passer dans le giron du magnat de la presse, Rupert Murdoch.

La famille Bancroft, qui possède 64,2 % des droits de vote dans le groupe Dow Jones, a finalement accepté l'offre d'achat d'une valeur de 5 milliards de dollars.

En plus du quotidien phare du groupe de presse, Dow Jones est aussi propriétaire de 14 quotidiens régionaux aux États-Unis, d'une agence de presse et de plusieurs magazines économiques.

La famille Bancroft a longuement hésité avant d'accepter l'offre d'achat qui a été déposée au mois de mai. Certains membres de la famille ne la trouvaient pas assez généreuse.

Des journalistes de Dow Jones ont également montré beaucoup de réticence, craignant de perdre leur liberté éditoriale. Rupert Murdoch contrôle le conglomérat News Corp. propriétaire, entre autres, de la chaîne de télévision Fox.

Réunis séparément en soirée, les conseils d'administration de Dow Jones et de News Corp. ont tous deux donné leur aval à la transaction, selon ce que rapporte l'édition en ligne du Wall Street Journal.