•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sarkozy et Kadhafi tissent des liens

Radio-Canada

La France et la Libye signent une série d'accords de coopération, dont un sur le nucléaire civil, à l'occasion de la visite du président français Nicolas Sarkozy à Tripoli, au lendemain du dénouement de l'affaire des infirmières bulgares.

Au lendemain de la libération des infirmières bulgares et du médecin d'origine palestinienne, nationalisé bulgare, emprisonnés pendant plus de huit ans en Libye, le président français, Nicolas Sarkozy, effectue une visite hautement symbolique à Tripoli, mercredi.

Manifestation de la normalisation des relations entre la Libye et les Européens, le chef d'État français a été accueilli par le dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi, dans une rencontre visant à resserrer les liens entre les deux pays.

À l'issue de leur rencontre, a été annoncée la signature d'un mémorandum d'entente dans le domaine de l'énergie nucléaire civile. Selon un haut responsable français, l'accord prévoit la fourniture d'un réacteur nucléaire pour permettre à la Libye de désaliniser de l'eau de mer.

Une série d'accords

D'autres membres de la délégation française en visite ont conclu des accords avec la Libye. Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a signé avec son homologue libyen un accord-cadre de partenariat et un accord de coopération en matière de défense et d'industrie de défense.

Le secrétaire d'État à la Coopération, Jean-Marie Bockel, a quant à lui ratifié des accords de coopération dans les domaines de la science, de l'enseignement et de la culture.

La Libye en bref

La Libye est un régime militaire. Le colonel Mouammar Kadhafi est à la tête du pays depuis 1969.

Important producteur de pétrole, la Libye est membre de l'OPEP. L'économie du pays a été profondément transformée avec la découverte du pétrole à la fin des années 1950, l'économie libyenne étant auparavant essentiellement agricole.

En 1986, le Conseil de sécurité des Nations unies impose un embargo à la Libye, soupçonnée par plusieurs pays occidentaux d'être impliquée dans des attentats terroristes. L'embargo est finalement levé en 2003.

En décembre 2003, la Libye renonce à acquérir des armes de destruction massive. Tripoli signe en mars 2004 le Traité de non-prolifération nucléaire. Ces décisions contribuent au rapprochement entre la Libye et plusieurs pays européens, et au dégel des relations entre Washington et Tripoli.

La Libye assouplit depuis sa réglementation économique, entraînant une plus grande ouverture du marché libyen.

Les États-Unis annoncent en 2006 la normalisation complète de leurs relations avec la Libye, et retirent le pays de leur liste des États soutenant le terrorisme.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.