•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La chute du Chili

Radio-Canada

Les Chiliens facilitent la tâche de l'Argentine en écopant d'un carton rouge tôt dans le match. La finale avant l'heure se solde par un gain de 3-0 de l'Argentine.

Sans tache depuis le début du tournoi, le Chili a frappé un mur. Un mur bleu et blanc.

Jeudi, en demi-finale du Mondial U-20, l'Argentine a vaincu le Chili 3-0 pour accéder à la finale, au stade national de soccer du Canada, à Toronto.

Les Tchèques auront la lourde tâche d'empêcher les Argentins de remporter un sixième titre au U-20, un troisième en quatre tournois, dimanche.

Le gardien chilien Cristopher Toselli n'avait besoin que de cinq minutes de jeu sans accorder de but pour battre le record d'invincibilité de 484 minutes sans but. Il s'en est fallu de peu pour qu'il échoue à la tâche.

À la 12e minute, Angel Di Maria y est allé d'une frappe à la volée pour trouver le fond d'un filet jusque-là imprenable. Un ballon qui a tout de même frappé le poteau avant d'entrer, question de rappeler qu'il fallait un tir parfait pour battre Toselli.

L'ancien record avait été établi par le Brésilien Taffarel en 1985.

Trop de rouge

Un premier carton rouge à la 15e minute (Garry Medel) est venu compliquer la tâche du Chili, condamné à se défendre à 10 joueurs contre le onze argentin.

But, frustration, carton rouge: le scénario cauchemardesque s'est répété pour le Chili en deuxième demie. Le but, l'oeuvre de Claudio Yacob, a été inscrit à la 65e minute. Douze minutes plus tard, le Chili perdait un autre élément, Dagoberto Currimilla, pour se retrouver à 9 contre 11. Une décision qui n'a pas plu à certains, si on se fie à la présence policière requise sur le terrain en fin de match.

Dans ce contexte, le troisième but, celui de Maximiliano Moralez pendant les arrêts de jeu, n'était plus qu'une formalité.

L'indiscipline chilienne a coûté cher, très cher...