•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inspiré des lézards et des moules

Radio-Canada

Des chercheurs américains créent un matériau collant qui peut être utilisé des milliers de fois sur toutes les surfaces, même les lisses et humides.

Un adhésif qualifié de révolutionnaire par ses créateurs américains, le geckel, a été mis au point à l'Université Northwestern de Chicago.

Inspiré par les lézards gecko et les moules, il colle pratiquement à toutes les surfaces, y compris les lisses et les humides.

Il utilise deux particularités de ces animaux:

  • Celle du gecko pour marcher sur des parois verticales lisses. Ces lézards possèdent des poils plantaires divisés en deux à leur extrémité.
  • Celle de la moule pour se fixer sur des surfaces humides. L'adhésif fait appel à un aminoacide particulier.

La création

Le professeur en ingénierie biomédicale Phillip Messersmith et son assistant Haeshin Lee ont d'abord conçu une surface couverte de poils microscopiques en silicone qui reproduisent la forme de ceux du gecko. Le matériau collait parfaitement aux différentes parois, à l'exception de celles qui étaient humides qui l'empêchaient d'y adhérer.

Les chercheurs ont alors eu l'idée de recouvrir l'extrémité des nano-poils d'un polymère synthétique ayant les mêmes propriétés que l'aminoacide DOPA de la moule. Ils ont alors constaté que leur produit se fixait aussi sur une surface humide.

Ce matériau devrait être utile pour une fixation réversible sur toute une variété de surfaces et dans n'importe quel environnement.

Le geckel pourra avoir de nombreuses applications en médecine, ou dans les domaines militaire et spatial.

J'imagine qu'un adhésif comme le geckel pourra un jour remplacer les points de suture pour refermer les plaies ou comme pansement, qui resterait fermement fixé à la peau pendant les bains, mais qui pourrait être facilement enlevé à la guérison.

Pr Messersmith

C'est la deuxième tentative de créer un adhésif utilisant les particularités du gecko.

Les travaux sont l'objet d'un article dans la revue Nature.

Le geckel

Ce nouveau mot est composé des premières lettres de gecko et des dernières du mot anglais mussel, moule.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.