•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux autres détenus relâchés

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Arrêtés le 2 juillet dernier, les deux hommes dont l'identité n'a pas été dévoilée sont, selon la presse britannique, des médecins stagiaires d'origine saoudienne âgés de 28 et 25 ans.

Scotland Yard a relâché deux suspects qui étaient détenus depuis le 2 juillet dernier. On n'a pas révélé leur identité, mais selon la presse britannique, il s'agirait de deux Saoudiens de 28 et 25 ans qui travailleraient comme médecins stagiaires à l'hôpital de Paisley, près de Glasgow.

Ce nouveau développement fait en sorte que, depuis le début de l'enquête, trois suspects ont été relâchés sans accusation tandis que trois médecins ont été inculpés. Samedi, la garde à vue d'un autre homme a été prolongée de sept jours, tandis que le conducteur de la jeep qui s'est écrasée dans l'aéroport de Glasgow repose toujours à l'hôpital dans un état critique.

Samedi, Scotland Yard a inculpé un troisième suspect dans le cadre de son enquête. Sabeel Ahmed, un médecin indien de 26 ans, sera accusé de ne pas avoir fourni des informations qui auraient pu « permettre de prévenir un attentat terroriste ».

Originaire de Bangalore, l'homme a été arrêté le soir même où la police avait découvert les deux voitures piégées. Il sera présenté au tribunal de Westminster dès lundi matin.

Le 30 juin dernier, deux hommes ont projeté leur jeep remplie d'au moins quatre bonbonnes de gaz contre l'entrée de l'aéroport de Glasgow, provoquant un incendie. La veille, la police avait découvert en plein coeur de Londres deux Mercedes remplies d'explosifs.

Cette annonce a suivi celle de la police australienne qui, vendredi, a inculpé Mohammed Haneef, le médecin indien arrêté à Brisbane. L'homme de 27 ans, qui a été remis en liberté provisoire sous caution, dimanche, sera accusé de soutien inconsidéré à une organisation terroriste. Il aurait fourni une carte à puce de téléphone cellulaire aux présumés auteurs des attentats ratés. Il risque jusqu'à 15 ans de prison.

Haneef avait été arrêté à l'aéroport de Brisbane le 2 juillet, alors qu'il s'apprêtait à quitter le pays pour l'Inde. Il est un cousin éloigné de Sabeel Ahmed. Les deux hommes auraient vécu ensemble à Liverpool avant que Haneef ne quitte le Royaume-Uni, en 2006, pour aller travailler dans un hôpital de la région de Sydney.

Le premier inculpé dans cette affaire est Bilal Abdulla, médecin irakien, le passager de la jeep en flammes lancée contre l'aéroport de Glasgow, le 1er juillet dernier. Ce dernier a depuis été accusé de conspiration.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.