•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Résistance fiscale à la guerre en Irak

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un mouvement pacifiste américain plaide pour le non-payement des impôts pour protester contre la guerre en Irak. Leur nombre est estimé entre 8000 et 10 000 personnes.

Même s'ils ne sont pas très présents dans les médias, des pacifistes américains tentent de faire entendre leur refus de la guerre à travers Internet.

Le Comité de coordination de la résistance nationale fiscale à la guerre (NWTRCC), une des organisations qui plaide pour le refus de payer des impôts qui servent à financer la guerre, affirme que de plus en plus d'Américains adhèrent à cette forme de lutte.

Selon Ruth Benn, membre de ce comité, de plus en plus d'Américains prennent attache avec cette organisation. Mme Ruth évalue le nombre d'Américains qui refusent de payer entre 8000 et 10 000.

Les militants pour la paix envisagent de mener une vaste campagne de résistance fiscale en avril prochain pour obtenir la fin de la guerre en Irak, a-t-elle indiqué.

De nombreux « militants fiscaux » affirment qu'ils versent l'argent dû à des oeuvres caritatives.

Les militants pacifistes plaident pour l'instauration d'une loi qui permettrait aux objecteurs de conscience de verser leurs impôts sur un fonds utilisé à des fins non militaires. Ils espèrent que leur proposition sera examinée par le Congrès l'an prochain.

En début d'année, les services fiscaux avaient annoncé un taux global de refus de payer de 16,3 %, soit un manque à gagner pour l'État d'environ 345 milliards de dollars. Cependant, le fisc américain, l'Internal Revenue Service, affirme ne disposer d'aucun chiffre pour cette catégorie de contribuables.

Par ailleurs, la législation a été renforcée pour éviter ce genre de comportement. Une nouvelle loi porte l'amende de 500 à 5000 $. Les services fiscaux saisissent les sommes dues directement sur les salaires et comptes bancaires, avec des intérêts, après avoir envoyé une série de mises en demeure.

La résistance fiscale à la guerre aux États-Unis a été popularisée par le philosophe Henry David Thoreau, auteur de « La Désobéissance civile » au XIXe siècle durant la guerre contre le Mexique, et par la chanteuse Joan Baez pendant la guerre du Vietnam.

Au Canada, un mouvement similaire appelé Conscience Canada, fondé en 1978, milite pour l'adoption d'une « Loi pour l'objection de conscience fiscale ».

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.