•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Perte de trois soldats canadiens

Radio-Canada

La mort de trois soldats canadiens à bord d'un véhicule tout-terrain, mercredi en Afghanistan, soulève de nouveau la question de la qualité des véhicules utilisés par l'armée.

Trois soldats canadiens de la Force internationale d'assistance à la sécurité de l'OTAN (FIAS) ont été tués, mercredi matin, lorsqu'une bombe artisanale a explosé au passage de leur convoi dans le sud de l'Afghanistan.

Il s'agit du sergent Christos Karigiannis, du caporal Stephen Frederick Bouzane (26 ans) et du soldat Joel Vincent Wiebe (22 ans). Ils étaient tous les trois rattachés au 3e Bataillon Princess Patricia's Canadian Light Infantry, d'Edmonton.

L'attaque a eu lieu alors qu'ils effectuaient une mission de ravitaillement entre deux postes de contrôle de véhicules, à environ 40 km à l'ouest de Kandahar.

Le responsable militaire Tim Grant a précisé que les trois soldats étaient à bord d'un petit véhicule tout-terrain lorsque l'explosion s'est produite. « Le véhicule n'était pas blindé », a-t-il dit, ajoutant qu'il était toutefois « approprié » compte tenu de « la tâche et du terrain ».

Les dépouilles ont été transportées à la base aérienne de Kandahar. Ces nouvelles victimes portent à 60 le nombre de soldats canadiens qui ont péri en Afghanistan depuis le début de la mission canadienne, en 2002. L'explosion d'engins piégés est à l'origine d'environ un tiers de ces décès.

Affrontements meurtriers

Par ailleurs, un officier de la coalition, le major Dave Quick, a affirmé que 15 talibans ont été tués et que deux soldats canadiens et trois autres afghans ont été blessés lors d'affrontements dans le sud de la province de Kandahar.

Le chef de la police provinciale, Esmatullah Alizai, a précisé que les forces armées afghanes et internationales s'apprêtaient à lancer, mercredi, une opération pour reprendre Ghorak, un district de Kandahar. Il a ajouté que les talibans avaient été chassés d'un autre district de cette province, celui de Myanishen, dont ils s'étaient emparés lundi.

Funérailles du soldat Caswell

Pendant ce temps, les parents et amis du soldat Darryl Caswell ont assisté mercredi à ses funérailles dans sa ville natale de Bowmanville, à environ 80 kilomètres à l'est de Toronto.

Le membre des Royal Canadian Dragoons a péri en début de semaine dernière, en Afghanistan. Il devait rentrer au pays le 31 juillet prochain, au jour de son 26e anniversaire.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.