•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déménager coûte cher

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Selon un rapport de vérificateurs internes du ministère de la Défense, les délocalisations des militaires canadiens ont coûté 221 millions de dollars en 2006.

Les vérificateurs internes du ministère de la Défense du Canada concluent dans un rapport que les déménagements des militaires coûtent près de 250 millions de dollars chaque année.

En 2006 seulement, 11 000 membres des Forces canadiennes ont changé d'adresse pour un coût total de 221 millions de dollars.

Les militaires déménagent en moyenne trois fois au cours de leur carrière, et parfois bien plus. « Je crois que je suis à mon douzième transfert, et je suis transféré de nouveau cet été », a déclaré Pierre Laforce, membre des Forces canadiennes.

L'armée paie entièrement les frais de délocalisation des militaires et de leur famille.

Les vérificateurs indiquent dans leur rapport que le ministère de la Défense verse des indemnités de déménagement sans faire de vérification suffisante.

Ils ont également noté des pratiques qui font augmenter inutilement les coûts.

Par exemple, lorsqu'un transfert est annulé, la Défense doit tout de même payer des frais d'administration à l'entreprise privée qui gère le programme de déménagement.

Cette même entreprise reçoit également des paiements en double lorsqu'un couple de militaires déménage.

Les vérificateurs estiment que des économies importantes pourraient être réalisées si des changements visant à réduire le nombre et la fréquence des déménagements étaient apportés.

Ils suggèrent aussi de s'inspirer de ce qui se fait ailleurs dans le monde. Par exemple, les militaires qui accepteraient de déménager seuls se verraient offrir de généreuses primes pour retourner dans leur famille quelques fois par année.

Après avoir obtenu le rapport, l'état-major de l'armée canadienne a fait savoir qu'il réexaminerait sa politique de déménagement et que des modifications pourraient être apportées dès 2008.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.