•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La soirée de Mario Dumont

Radio-Canada

Le soir où libéraux et péquistes tenaient des négociations de dernières minutes pour adopter le budget, le chef adéquiste était à Montréal pour rencontrer des membres influents de la communauté juive.

Où était donc Mario Dumont le soir du jeudi 31 mai, alors que le gouvernement Charest et le Parti québécois tenaient des négociations de la dernière chance pour sauver le budget et éviter de plonger la province dans des élections?

Selon La Presse, le chef adéquiste était à Montréal pour rencontrer des leaders importants de la communauté juive. M. Dumont aurait été invité par le sénateur à la retraite Léo Kolber, un pilier du financement des libéraux, à Ottawa comme à Québec. Pendant près de deux heures, une douzaine de membres de la communauté juive ont soupé avec M. Dumont, à la résidence du sénateur.

Parmi les autres invités, mentionnons Steven Cummings, bonne connaissance du premier ministre Charest et ancien président de la Jewish Alliance.

Rappelons que, devant les critiques et les questions pour ne pas avoir participé aux négociations pour adopter le budget, le chef de l'opposition officielle avait affirmé qu'il n'avait participé à « aucune activité d'ordre électoral ». Il avait indiqué avoir eu des rencontres avec des représentants de groupes autochtones et de l'Union des artistes, notamment.

Interrogé par le quotidien montréalais mercredi, Mario Dumont a expliqué l'omission de la rencontre avec les membres de la communauté juive en disant qu'il « n'était pas de convenance normalement de rendre publiques » ces informations.

Donnant-donnant

Des responsables libéraux auraient affirmé à La Presse que M. Dumont aurait reçu ce soir-là des assurances sur un important appui financier de la part de la communauté juive s'il soutenait la demande de l'Hôpital général juif d'être reconnu comme hôpital universitaire.

Le chef de l'opposition assure qu'il n'a jamais été question de financement lors du souper même s'il reconnaît que le groupe a fait une présentation sur la reconnaissance de l'Hôpital juif.

Toute cette histoire n'est peut-être pas une bonne nouvelle pour les libéraux, la communauté juive leur étant traditionnellement acquise. Mais selon La Presse, les membres de la communauté juive croient que Mario Dumont pourrait bien devenir premier ministre d'ici un an, et ainsi ils ne veulent pas « mettre tous leurs oeufs dans le même panier. »

La communauté juive serait particulièrement déçue des libéraux, surtout du fait que Jean Charest ait écarté de son nouveau Cabinet Lawrence Bergman, qui était ministre du Revenu lors de son premier mandat.