•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Grands Lacs se portent mieux

Radio-Canada

Un rapport des ministères de l'Environnement américain et canadien montre que la santé de l'écosystème des Grands Lacs s'est améliorée à plusieurs égards, mais que des préoccupations persistent.

La santé des Grands Lacs s'améliore, montre un rapport du ministère canadien de l'Environnement et de l'Environmental Protection Agency des États-Unis.

Selon le document, les cinq lacs situés sur ou près de la frontière entre les États-Unis et le Canada sont toujours une bonne source d'eau potable. La quantité de contaminants déversés a même été réduite de manière importante, bien que ce bassin accueille certaines des zones les plus industrialisées de la planète.

Des inquiétudes persistent toutefois. Le rapport indique que l'impact de la croissance de la population, les changements climatiques et les espèces envahissantes demeurent importants.

De plus, environ 300 espèces envahissantes ou étrangères colonisent maintenant le bassin des Grands Lacs, et leurs comportements destructeurs et parasitaires s'accentuent.

Les effets des changements climatiques pourraient entraîner des dommages irréversibles aux Grands Lacs.

Le document précise aussi que des hivers plus courts, des températures annuelles plus élevées et des incidents de chaleur extrême vont amincir encore davantage la couverture de glace sur les lacs Érié, Supérieur, Huron, Ontario et Michigan.

Pas moins de 30 millions de personnes habitent dans la région des Grands Lacs. Plusieurs grandes villes comme Chicago et Toronto s'y trouvent.

Saviez-vous que ?

Avec le fleuve Saint-Laurent, les Grands Lacs constituent la source d'eau douce la plus importante de la planète.