•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie suspect à Val-David

Un camp de vacances appartenant à la communauté juive est la proie des flammes à Val-David, dans les Laurentides. La police évoque la possibilité d'un incendie criminel.

Un bâtiment d'un camp de vacances qui appartient à la communauté juive a été la proie des flammes, mardi matin, à Val-David, dans les Laurentides. Personne n'a été blessé, mais le bâtiment qui abritait la maison du rabbin a été complètement détruit par le feu.

La Sûreté du Québec parle d'un incendie suspect puisque certains éléments laissent croire à feu d'origine criminelle. Cette hypothèse est renforcée par le fait qu'un autre bâtiment du centre de villégiature a été l'objet d'un incendie mineur, samedi dernier. À ce moment, la SQ a constaté une introduction par effraction dans les dortoirs, situés face à la maison du rabbin.

Cependant, la communauté juive n'a pas fait l'objet de menaces et n'a pas reçu de revendication de ces actes. La SQ hésite donc à parler de crime haineux ou religieux pour le moment.

Mais le maire de Val-David, lui, n'hésite pas à le faire. « Jusqu'où peut aller la bêtise humaine... C'est évident que de la façon que ça a été fait que c'est un geste haineux qui veut avant tout, je pense, faire peur à la communauté juive », se désole Pierre Lapointe.

Un porte-parole du B'nai Brith, organisme de défense des droits des juifs, partage cet avis. « C'est très loin d'être un simple cas de vandalisme. C'est un incident qui soulève certainement la question d'un acte antisémite », dit Steven Slimovitch.

Plusieurs centaines de juifs hassidiques d'Outremont passent leurs vacances depuis des années dans ce centre de villégiature. Mais il semble que leurs relations étaient devenues orageuses avec certains citoyens de Val-David, qui leur reprochent principalement de polluer l'environnement.