•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tous les ministères appelés à contribuer

Radio-Canada

En entrevue à La semaine verte, la nouvelle ministre québécoise Line Beauchamp ne voit pas le budget modeste de son ministère comme un frein à l'affirmation du Québec au plan de la lutte contre les changements climatiques.

La nouvelle ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec, Line Beauchamp, estime que le gouvernement et la population doivent s'engager face à eux-mêmes à respecter les objectifs du protocole de Kyoto.

En entrevue à l'émission La semaine verte, à la Première Chaîne de Radio-Canada, dimanche, la ministre Beauchamp a estimé que la lutte pour la préservation de l'environnement n'était pas l'affaire que d'un seul ministère. Selon Mme Beauchamp, chaque ministère devrait mettre sur pied son propre plan.

Elle a donné l'exemple du ministère des Affaires municipales, qui peut mettre en place des normes encadrant le développement municipal. Line Beauchamp refuse de voir le budget consacré à son ministère, environ 0,33 % du budget total du Québec, comme un frein à l'intervention du gouvernement.

Celle qui se disait, jeudi, déçue de la timidité du plan présenté par son homologue fédéral John Baird, croit que le Québec aurait avantage à transmettre ses propres exigences aux industries de la province. De nouvelles ententes avec le fédéral et la mise sur pied éventuelle d'une bourse du carbone figurent également parmi les projets de la ministre.

Mme Beauchamp souhaite aussi bâtir des alliances avec les autres provinces canadiennes sur les questions environnementales, ainsi qu'avec les États du Nord-Est américain.

Quelques dossiers sur la table de travail

Parc du Mont-Orford

Alors que l'ADQ et le PQ demandent l'annulation de la vente d'une partie du parc à des intérêts privés, Line Beauchamp affirme qu'elle rencontrera la coalition SOS Orford, les Chambres de commerce, ainsi que les élus de la MRC d'Orford.

Aires protégées

Le Québec a pris du retard dans ce domaine, avec moins de 5 % de son territoire protégé de tout développement et exploitation, alors que l'objectif mondial est de 12 %. La ministre Beauchamp admet que du travail reste à faire, mais ajoute que les régions du Québec sont « à mettre dans le coup » dans ce processus.

Récupération

Le Québec est loin de son objectif de 70 % de matières recyclées d'ici 2012, avec seulement 23 % à l'heure actuelle. « Je ne suis pas allergique à la réglementation », dit la ministre. Selon Line Beauchamp, il faut toutefois que le gouvernement se donne les moyens et les équipes pour appliquer la loi.