•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vermette, l'équipe avant les points

Radio-Canada

Il n'y a pas seulement les Daniel Alfredsson, Jason Spezza et Dany Heatley qui expliquent les succès des Sénateurs. Un joueur plus effacé comme Antoine Vermette y participe aussi.

OTTAWA - Quand un joueur d'envergure comme Antoine Vermette joue au sein d'un troisième trio, c'est un signe évocateur du talent et de la profondeur de cette équipe.

Dans l'ombre des Daniel Alfredsson, Jason Spezza, Dany Heatley, Mike Comrie et Mike Fisher, Vermette ne se plaint pas de son rôle avec les Sénateurs. Loin de là, il vit ses plus beaux moments avec Chris Kelly et Chris Neil sur le trio défensif des « Sens ».

« Ce n'est jamais le même gars qui contribue au succès de l'équipe, c'est ça la force des Sénateurs cette année, explique Vermette dans la salle d'entraînement, quelques minutes après avoir éliminé les Penguins. Différents joueurs accomplissent différentes tâches, mais chacun s'efforce de bien les faire. Pour gagner en séries, les petits détails font la différence. »

Parlant de petits détails, Vermette en a réussi plusieurs lors de cette série.

Lors du quatrième match à Pittsburgh, le centre de 24 ans a contribué à la victoire des siens sans inscrire son nom sur la feuille de pointage. Dans les derniers instants du match, l'entraîneur Bryan Murray lui a fait confiance sur les mises en jeu dans son propre territoire. À chaque occasion, l'attaquant québécois a eu le meilleur sur Sidney Crosby.

À Ottawa, pour la cinquième rencontre, l'ancien des Tigres de Victoriaville s'est offert un bonus en inscrivant un but et une passe dans le gain de 3-0 des siens. Il obtenait ainsi ses deux premiers points en séries cette saison.

« Participer à la feuille de pointage, c'est toujours le fun, affirme le numéro 20 des Sénateurs. Mais comme je le dis souvent, j'essaie d'aider à l'équipe de différentes façons, que ce soit par les mises en jeu, par une mise en échec ou par mon jeu en désavantage numérique. »

Spezza élogieux envers son coéquipier

Rarement louangé par les médias locaux, Vermette a reçu de beaux compliments de l'attaquant vedette Jason Spezza.

« C'est agréable de voir "Vermy" marquer ce soir, affirme Spezza. Il ne reçoit pas assez de crédit pour tout le travail qu'il fait dans notre équipe. Il est excellent en désavantage numérique, il est dominant sur les mises en jeu, mais comme il ne récoltait pas de points dans cette série, personne ne parlait de lui. »

En saison, Vermette a amassé 39 points (19 buts, 20 passes) en 77 matchs. Pas mal pour un joueur qui ne voit pratiquement pas de temps de glace en avantage numérique. Il a marqué plus de buts en désavantage numérique (3) qu'en avantage numérique (2) cette saison.

Aucun thème sélectionné