•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Affrontements meurtriers à Rio

Radio-Canada

La vague de violence qui déferle sur Rio de Janeiro depuis plusieurs semaines a fait, dans les dernières heures seulement, au moins 20 morts parmi les nombreux gangs criminels qui oeuvrent dans les quartiers pauvres de la ville.

De violentes fusillades ont éclaté, mardi, dans plusieurs bidonvilles de Rio de Janeiro entre des bandes criminelles rivales qui luttent pour le contrôle du trafic de la drogue. Les affrontements ont rapidement gagné en intensité lorsque les forces policières brésiliennes sont intervenues pour mettre un terme aux combats.

Selon un bilan des autorités policières, une vingtaine de personnes auraient été abattues dans deux fusillades distinctes, dans le bidonville de Mineira, près du centre de la ville, et dans celui de Rebu, un peu plus à l'ouest.

Rio de Janeiro est réputée être l'une des villes les plus violentes du monde, avec un taux d'homicide de 50 pour 100 000 habitants. Les multiples quartiers pauvres qui ceinturent la ville sont souvent le théâtre d'affrontements sanglants entre bandes criminalisées et miliciens paramilitaires qui tentent, à leur façon, souvent très violente, d'éradiquer le trafic de drogue.

Au début d'avril, le gouverneur de la province de Rio a demandé au président brésilien de dépêcher des troupes de l'armée fédérale pour lutter contre la criminalité.

Depuis le début de l'année, les autorités estiment qu'au moins 1000 personnes sont mortes dans les violences à Rio.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.