•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Affaire ajournée

Radio-Canada

La Cour suprême reporte à une date non déterminée l'audition de la famille des six bébés, qui tente de récupérer ses enfants mis sous tutelle et de contester les transfusions sanguines pratiquées sur trois d'entre eux.

Le juge Donald Brenner, de la Cour suprême de la Colombie-Britannique, a ajourné l'affaire des sextuplés. Celle-ci a été reportée à une date ultérieure encore non déterminée.

Les parents des sextuplés, nés dans le BC Womens Hospital & Health Centre de Vancouver, devaient être entendus lundi pour tenter de casser une décision du gouvernement de prendre en charge leurs bébés et de leur administrer des transfusions sanguines.

Les sextuplés sont nés dans un hôpital provincial au début janvier. Les parents sont témoins de Jéhovah; leur religion interdit la pratique des transfusions sanguines.

Deux des sextuplés sont décédés avant que la province ne décide de prendre en charge la fratrie. L'avocat de la famille, Shane Brady, dit que les parents ont le droit constitutionnel d'être écoutés en audition avant que le gouvernement ne prenne leurs enfants en charge et ne décide de leur faire subir des transfusions de sang.

« La famille est très renversée par ce qui est arrivé. On ne leur a jamais donné l'occasion de se défendre », affirme Me Brady, qui pense que la cour devrait juger que les droits constitutionnels des parents ont été violés.

Les quatre bébés survivants, deux garçons et deux filles, sont en bonne santé, mais Me Brady n'a pas donné davantage de détails sur leur état.

Le gouvernement libéral a permis aux médecins de pratiquer des transfusions sur trois des enfants. Le contrôle médical des bébés a toutefois été redonné aux parents après qu'ils eurent lancé des procédures judiciaires.

L'audition en Cour suprême était initialement prévue le 21 février, mais le ministère provincial des Enfants et des Familles a demandé un report pour prendre le temps d'étudier le dossier.

Les noms des parents et des bébés sont protégés par une interdiction de publication. Les bébés, nés prématurément trois mois avant terme, pesaient environ 1,5 kg chacun à la naissance.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.