•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce n'est pas de la petite bière!

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La microbrasserie de Québec innove: elle investira plusieurs centaines de milliers de dollars pour agrandir et restructurer ses installations tout en respectant l'environnement.

La microbrasserie La Barberie, une coopérative de travail du quartier Saint-Roch, à Québec, s'apprête à investir plusieurs centaines de milliers de dollars dans le réaménagement de ses installations et l'augmentation de sa capacité de production. La Barberie entend également se doter d'équipements plus écologiques.

Les affaires vont bien pour la Barberie. Selon son président, Bastien Têtu, les microbrasseries en général attirent de plus en plus de clients. Les Québécois sont avides de connaître de nouvelles bières, qui sortent parfois de l'ordinaire. Le président, qui est également brasseur, s'en réjouit.

Il explique que le succès de La Barberie et la disponibilité des locaux adjacents à l'actuelle microbrasserie permettent maintenant à l'entreprise de doubler sa superficie. La coopérative du quartier Saint-Roch s'accorde également un an pour doubler sa production. À cet effet, elle se dotera notamment d'une chaîne d'embouteillage semi-automatisée.

Il s'agit d'investissements majeurs qui ne se feront toutefois pas aux dépens de l'environnement.

Aux dires de Bastien Têtu, La Barberie deviendra « éco-efficace », c'est-à-dire que les membres de la coopérative projettent de recourir à de l'équipement qui tend vers une meilleure efficacité écologique. Ils se doteront notamment d'un système de récupération des eaux et des drêches. Ils comptent également améliorer la récupération des matières résiduelles.

Selon le président de la coopérative, ces innovations permettront à La Barberie d'atteindre trois objectifs: améliorer la qualité des bières qu'elle produit, être plus verte et offrir une plus grande diversité de choix aux consommateurs, particulièrement dans les dépanneurs.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.