•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un français à restaurer

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les textes présentés en français au centre d'accueil des visiteurs du mémorial canadien fraîchement restauré de Vimy, en France, sont parsemés de fautes d'orthographe et de syntaxe.

Plusieurs anciens combattants canadiens visiteront le mémorial canadien de Vimy, en France, le 9 avril. Ils célébreront le 90e anniversaire de la bataille du même nom.

Une surprise en attend toutefois certains. Les textes présentés au public en français sont truffés de fautes d'orthographe et de syntaxe.

Au centre d'accueil des visiteurs, propriété du ministère canadien des Anciens Combattants, le public peut apprendre une foule de détails historiques sur la bataille de Vimy. Par exemple:

  • Les explosifs étaient mis dans des « chambers »
  • Une entreprise y employaient des hommes [...]
  • [...] pour travailler avec les explosives [...]
  • [...] ou encore avec le mine
  • Trouver des tunnels requière souvent l'utilisation de techniques d'examen dépassé et ennuyeux
  • Les Britanniques défendent un bord de cratère contre de contre-attaques Allemandes. »
  • , et
  • D'autres mines furent désignée (traduction de « designed », pour conçues).

Les mines de type Wombat formaient, elles, « une longue tranchée tel un cratère. » Mais il est indiqué qu'on pouvait les « souffler pour fournir une route. »

La plupart des panneaux explicatifs ont été conçus par des bénévoles. Le ministère n'a pas cru nécessaire de faire vérifier la traduction.

Le sénateur et général à la retraite Roméo Dallaire, qui était du comité de restauration du site de Vimy, est outré.

Ça fait 40 ans que la loi sur le bilinguisme est là, ça fait 40 ans qu'on taponne, et c'est toujours le volet français en deuxième place.

Une citation de :Roméo Dallaire

Le ministre des Anciens Combattants, Greg Thompson, a pour sa part paru surpris d'apprendre ces faits. Si l'histoire est vraie, dit-il, il promet d'y remédier.

Le mémorial de Vimy est le plus important monument canadien aux victimes de la Première Guerre mondiale. Érigé en 1925, il rend hommage au rôle des Canadiens lors de ce conflit au moyen de statues de pierre symbolisant les valeurs défendues et les sacrifices faits.

La bataille de Vimy a été déclenchée à l'aube, le lundi de Pâques 9 avril 1917, lorsque quatre divisions de militaires canadiens ont envahi la pente sud-ouest de la crête et défait les Allemands, qui avaient pris contrôle de la région. Tous les assauts antérieurs par les Alliés pour prendre la crête avaient échoué.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.