•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Royal Dutch acquiert Shell Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Cinq mois après avoir lancé son offre d'achat, la pétrolière néerlandaise possède maintenant 99 % des actions de sa filiale canadienne, qui devient une entreprise de propriété privée.

L'offre d'achat lancée en octobre dernier par Royal Dutch Shell pour acquérir Shell Canada a porté ses fruits. Royal Dutch Shell détient maintenant 99 % des actions de Shell Canada, selon un communiqué émis par l'entreprise canadienne.

Royal Dutch Shell, qui compte privatiser Shell Canada, offrait 45 $CA pour chacune des actions de sa filiale canadienne. Cette offre venait à échéance vendredi.

Comme l'offre de Royal Dutch Shell a été acceptée par les détenteurs de plus de 90 % des actions convoitées, la pétrolière néerlandaise exercera son droit d'acquisition forcée permis par la Loi canadienne sur les sociétés par actions. En vertu de cette loi, le groupe européen pourra acquérir les actions restantes au même prix, soit 45 $. La valeur de Shell Canada est évaluée à 8,7 milliards de dollars américains.

Un avis officiel à cet effet sera posté sous peu aux actionnaires de Shell Canada qui n'ont pas encore déposé leurs actions.

En octobre dernier, Royal Dutch Shell avait fait une proposition afin de mettre la main sur les quelque 75 millions (ou 78 % du total) d'actions ordinaires de Shell Canada qu'elle ne possédait pas déjà. Elle offrait alors un montant de 40 $ par action. Elle a bonifié cette proposition en janvier.

D'ici à ce que soient précisés les détails de la passation officielle des pouvoirs, la direction actuelle de Shell Canada affirme qu'elle demeurera responsable de l'exploitation et des projets en cours.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.