•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contamination à la mélamine

Radio-Canada

Le fabricant Menu Foods affirme que c'est une substance utilisée dans la fabrication de plastique qui a contaminé ses produits. Pour sa part, la FDA exclut la présence de poison à rat dans les boîtes de conserve.

Le fabricant ontarien Menu Foods a affirmé vendredi que la mélamine est la source de contamination qui l'a obligé à procéder à un rappel de dizaines de millions de ses produits à travers l'Amérique du Nord.

Le président de Menu Foods, Paul Henderson, a indiqué toutefois qu'il ne savait clairement comment cette substance utilisée dans la fabrication de plastique a pu se retrouver dans les aliments pour animaux.

Il a précisé que la contamination a été associée à du gluten de blé chinois obtenu d'un nouveau fournisseur américain, et que cet approvisionnement a été interrompu. Le nom du fournisseur n'a pas été divulgué.

Pas de poison, selon la FDA

La Food and Drug Administration (FDA), l'agence de contrôle des aliments et médicaments des États-Unis, avait indiqué plutôt dans la journée que la nourriture pour animaux qui a été rappelée récemment par Menu Foods contenait des produits utilisés dans la fabrication de plastique.

La FDA avait cependant précisé que les tests pour détecter la présence de poison à rat dans cette nourriture se sont révélés négatifs.

Menu Foods a rappelé 60 millions de contenants de nourriture pour chats et chiens un peu plus tôt ce mois-ci après le décès de centaines d'animaux et l'apparition de nombreux cas de maladie.

Le fabricant a dû élargir le rappel de ses produits pour englober toutes les variétés d'aliments en sauce, sans égard au code qui les identifie. Même les variétés qui ne se trouvaient pas sur la liste officielle de rappel ont été retirées des tablettes en fin de semaine.

Les autorités américaines ont reçu plus de 8000 plaintes. Des propriétaires canadiens d'animaux domestiques se sont également plaints devant les tribunaux, après la mort de leurs animaux qui ont ingéré de la nourriture avariée. Un recours collectif a même été intenté devant la Cour supérieure de l'Ontario, les plaignants affirmant que « l'entreprise [avait] failli à sa tâche en mettant sur le marché des produits pour chats et chiens sans les tester de manière adéquate ».

Menu Foods avait signalé, le 16 mars dernier, que certains lots de boîtes de nourriture pour chiens ou chats, vendus sous 95 marques différentes aux États-Unis, au Canada et au Mexique, pouvaient provoquer des troubles rénaux graves.

On soupçonnait alors une substance toxique, utilisée comme mort-aux-rats, qui avait été découverte dans des boîtes de conserve pour animaux vendues aux États-Unis. Le commissaire à l'Agriculture de l'État de New York, Patrick Hooker, avait alors affirmé que la toxine avait été identifiée comme étant de l'aminoptérine.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.