•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un père agresse sa fille

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un entraîneur ukrainien est pris en flagrant délit d'agression sur sa fille, une nageuse de 18 ans, à Melbourne.

Un entraîneur ukrainien a été surpris à violenter sa fille, une nageuse de 18 ans, aux Championnats aquatiques FINA 2007qui se déroulent à Melbourne, en Australie.

Kateryna Zubkova n'avait pas réussi à se qualifier pour la demi-finale de son épreuve. L'entraîneur est son père, filmé à son insu pendant son altercation avec sa fille. Les images ont rapidement fait le tour du monde.

La FINA a aussitôt réagi vis-à-vis de Mikhail Zubkov en lui retirant son accréditation. Les autorités policières de Melbourne ont également institué une enquête. Un ordre de la cour interdit à Zubkov de se trouver à moins de 200 m de sa fille.

Les histoires de parents entraîneurs ont été nombreuses à faire les manchettes au tennis. On a qu'à penser à Mary Pierce. Son père avait été banni des terrains de tennis. Même chose avec le père de Jelena Dokic. Et puis il y a le père de la Canadienne Sonya Jeyaseelan qui a admis avoir frappé sa fille pour améliorer ses performances.

L'histoire de la nageuse ukrainienne ne s'arrêtera pas là. La commission disciplinaire de la FINA évalue la possibilité de sanctionner l'entraîneur.

La nageuse doit prendre part à d'autres épreuves. Mais son père devra suivre ses performances à la télévision, en attendant de voir si des poursuites criminelles seront entreprises.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.