ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean Charest accepte le défi

Radio-Canada

Devant un parterre de militants libéraux réunis à Sherbrooke, le chef du Parti libéral estime que les Québécois ont rendu un jugement sévère, mais il accepte leur décision.

Le chef du Parti libéral du Québec estime que les Québécois ont rendu un jugement sévère, mais il accepte leur décision.

« Les Québécois ont décidé d'écrire une page d'histoire ce soir. J'accepte ce défi, a lancé Jean Charest dans son discours prononcé devant les militants libéraux de sa circonscription de Sherbrooke. Nous serons dignes de cette confiance. »

Le chef libéral a reconnu qu'il devra continuer à diriger le Québec, mais avec une forte opposition. « Nous travaillerons avec tous les partis pour donner aux Québécois un Parlement stable. C'est un grand défi de cohésion », a-t-il ajouté.

Selon lui, le Québec entre dans une ère nouvelle. Et M. Charest a promis que le Parti libéral et lui-même devront en tirer des enseignements. « Le Québec est divisé, et il appartiendra aux élus de refaire l'unité », a-t-il dit, soulignant que cela exigerait de la maturité et un sens du devoir.

La soirée a dû être difficile pour Jean Charest. Sa réélection dans Sherbrooke n'a été confirmée que vers 23 h 30, les résultats d'une trentaine de boîtes de scrutin n'ayant pas été compilées pendant un certain temps.

Personne n'était en mesure de fournir une explication sur la cause de ce retard, mais il est probable que le directeur général des élections devra s'y pencher.