ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mario Dumont savoure son succès

Radio-Canada

Le leader adéquiste, qui fait une percée spectaculaire en se hissant au rang de chef de l'opposition officielle, parle de victoire historique et met sous surveillance le gouvernement libéral désormais minoritaire.

Auréolé d'un succès inespéré qui le porte au rang de chef de l'opposition officielle, le leader du Parti démocratique du Québec (ADQ), Mario Dumont, a été manifestement ravi de la performance de son parti, qui a obtenu 41 sièges à l'Assemblée nationale.

Lors d'une allocution devant ses militants à Rivière-du-Loup, M. Dumont, après avoir remercié tous ceux qui ont contribué à la spectaculaire percée de l'ADQ, a parlé de « victoire historique » qu'il attribue à tous ceux qui désirent un réel changement.

Il a indiqué que « l'équipe de l'ADQ a gagné la bataille des idées », et a évoqué « un message fort de changement, un message de confiance qui a trouvé écho dans le Québec ».

Pour le chef adéquiste, il s'agit maintenant de « bâtir la nouvelle voix politique », car dans cette victoire il entend « un cri du coeur ». Il est convaincu que « les résultats marquent le début d'un temps nouveau pour le Québec » et que « le vote exprime un profond désir de changement ».

Mario Dumont estime que les Québécois veulent « un bon gouvernement qui s'occupe de la vie quotidienne des gens ». Mieux, il a décrit l'issue de cette élection comme une nouvelle « page d'histoire » tournée par les Québécois.

S'adressant à ceux qui lui ont fait confiance, le leader de l'ADQ a assuré que « la famille, la classe moyenne et les aînés trouveront leur compte », et a d'emblée promis de réclamer une enquête sur les conditions de vie des personnes âgées.

Par ailleurs, M. Dumont s'est félicité de « l'adhésion à la voix autonomiste » prônée par son parti, rappelant que son slogan est de « s'affirmer sans se séparer, s'unir plutôt que de se diviser ».

Lançant un premier avertissement aux libéraux, il a ajouté que « les citoyens ont mis sous surveillance le Parti libéral, nous allons exercer cette surveillance ».

Il s'est aussi engagé à remplir sa fonction de chef de l'opposition officielle, pour être le porte-parole du désir de changement exprimé par les électeurs. Car, selon lui, c'est une « victoire des patients, des familles laissées à elles-mêmes, des parents, des aînés, de toux ceux qui trouvent que ça tourne en rond et qui veulent qu'on passe à l'action ».

Enfin, Mario Dumont, dont le parti « vient de franchir une victoire historique », a donné rendez-vous à ses militants pour une prochaine étape.