•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de paperasse pour les travailleurs autonomes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les libéraux s'engagent à réduire le fardeau administratif de 45 000 travailleurs autonomes en leur permettant de ne plus percevoir la TVQ et ainsi de ne plus remplir les formulaires pour retourner la taxe au gouvernement.

Le Parti libéral du Québec (PLQ) a dévoilé lundi sa politique pour venir en aide aux travailleurs autonomes. Les candidats faisaient cette annonce dans la circonscription de Taschereau, à Québec.

S'ils sont réélus, les libéraux de Jean Charest s'engagent à réduire le fardeau administratif de quelque 45 000 de ces travailleurs.

Ainsi, les travailleurs autonomes dont les revenus d'affaires sont inférieurs à 50 000 $ par an n'auront plus à percevoir la taxe de vente du Québec (TVQ) et à remplir les formulaires pour la retourner au gouvernement. Le seuil est présentement fixé à 30 000 $. Ce sont donc 20 % d'entrepreneurs de plus qui n'auront plus à s'inscrire au fichier de la TVQ.

C'est la présidente sortante du Conseil du Trésor et candidate libérale dans Marguerite-Bourgeoys, Monique Jérôme-Forget, qui en a fait l'annonce lundi. Elle était accompagnée des candidats dans Taschereau et Mont-Royal, Philippe Cannon et Pierre Arcand.

S'il est réélu, le PLQ veut aussi hausser le montant des frais de représentation qui sont admissibles pour déduction fiscale. Ainsi, un travailleur autonome qui a un chiffre d'affaires de 50 000 $ verra le plafond de ses dépenses admissibles passer de 650 $ à 1000 $.

Enfin, les libéraux veulent uniformiser la définition de travailleur autonome pour éviter des cas où un travailleur autonome n'est pas toujours reconnu comme tel selon l'organisme gouvernemental avec qui il fait affaire.

Le PLQ estime le coût de ces mesures à 65 millions de dollars.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.