•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean-François Plante «démissionne»

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2007 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le candidat adéquiste dans Deux-Montagnes, qui avait tenu des propos controversés sur les femmes et l'homosexualité d'André Boisclair, retire sa candidature.

Les propos controversés de Jean-François Plante auront finalement eu raison de lui. M. Plante a remis sa démission jeudi midi comme candidat adéquiste dans Deux-Montagnes.

Dans un communiqué, l'ADQ et M. Plante indiquent que l'ampleur de la controverse des derniers jours ne permettait plus au candidat de représenter « sereinement et efficacement l'ADQ dans la présente campagne. »

Il sera remplacé par l'ancienne mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Lucie Leblanc.

Invité à commenter ce départ, Mario Dumont a expliqué que les propos de M. Plante ne reflétaient pas les valeurs de l'ADQ. Il a aussi réaffirmé sa volonté de faire respecter, avec rigueur et fermeté, la discipline au sein du parti.

M. Plante avait suscité un tollé dernièrement avec ses propos sur les femmes et sur l'homosexualité d'André Boisclair.

Il avait notamment remis en question le principe d'équité salariale. Il a aussi dénoncé la politique de Québec voulant que la moitié des personnes siégeant aux conseils d'administration des sociétés d'État soient des femmes.

Le 6 décembre dernier, jour de commémoration de la tuerie de Polytechnique, M. Plante aurait également refusé de porter le ruban blanc, symbole d'appui aux familles des victimes. Selon lui, les politiques d'action positive pour les femmes entraînent de la discrimination à l'endroit des hommes.

Il y a quelques jours, M. Plante avait accusé le chef péquiste de se servir de son orientation sexuelle à des fins politiques. « Il [André Boisclair] joue son orientation sexuelle quand ça l'arrange, et quand ça ne l'arrange plus, il s'en sert pour faire son outré », avait-il déclaré à Jeff Fillion.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.