•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un candidat communiste dans les rangs

Le chef du Parti communiste du Québec se présente pour Québec solidaire dans une circonscription montréalaise. La biographie qui lui est consacrée sur le site des solidaires omet toutefois de mentionner son appartenance politique.

Le chef du Parti communiste du Québec (PCQ) défendra les couleurs du parti Québec solidaire dans une circonscription montréalaise.

Le Parti communiste est pourtant un 12 des partis dûment autorisés par le Directeur général des élections.

Sur le site du PCQ, on peut lire: « Le chef du PCQ, André Parizeau, est lui-même candidat pour Québec solidaire, dans la circonscription d'Acadie, à Montréal. Francis Gagnon-Bergmann, qui est également membre de l'exécutif national du PCQ, est pour sa part candidat pour Québec solidaire dans la circonscription de Blainville, située plus au nord, dans les Basses Laurentides. »

Le site de Québec solidaire présente M. Parizeau comme un « militant progressiste de longue date », mentionnant sa contribution à la fusion de l'Union des forces progressistes et d'Option citoyenne, les ancêtres de Québec solidaire. Toutefois, aucune mention n'est faite à son appartenance au Parti communiste.

Il semble que le blogue Québec Politique est le premier à en avoir fait mention.

Pour Nika Delauriers, responsable des relations avec les médias de Québec solidaire, cette omission n'a pas pour but de passer sous silence son appartenance au PCQ. Cela s'explique simplement, affirme-t-elle, par le fait que le Parti communiste était une des entités de l'UFP.

Par ailleurs, il n'y a présentement aucune référence à M. Gagnon-Bergmann dans la circonscription de Blainville, mais Québec solidaire nous a confimé sa candidature.