•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les modes de chauffage et de cuisson en question

Radio-Canada

Les risques de développer un tel cancer sont environ deux fois plus élevés pour les femmes qui habitent des maisons où des combustibles traditionnels comme le bois, le gaz et le charbon sont utilisés.

Habiter une maison où l'on utilise des combustibles traditionnels (gaz, bois et charbon) pour le chauffage ou la cuisson augmente les risques des femmes de développer un cancer du poumon.

En fait, ces risques sont environ deux fois plus élevés pour les femmes en contact avec ces types de combustibles.

Les auteurs de l'étude réalisée à l'Université de Montréal n'ont pas pu établir la même corrélation avec les hommes, qui ne semblent pas touchés.

L'un des auteurs de l'article, Jack Siemiatycki, a affirmé qu'il s'agit de l'une des premières études menées sur le sujet, en Amérique du Nord.

Des recherches réalisées en Chine ont déjà démontré les risques de cancers pulmonaires pour les femmes vivant dans des milieux très enfumés.

Le professeur Siemiatycki pense cependant qu'il faudra réaliser d'autres recherches pour explorer cette association, en analysant plus en détail les taux d'exposition aux combustibles.

Les résultats complets sont publiés dans l'American Journal of Epidemiology.

Saviez-vous que?

Les feux de bois sont une source importante de pollution l'hiver puisqu'ils contribuent à la formation de smog.