•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Apprendre l'anglais au cellulaire

L'Université Athabasca lance un projet pilote pour tester les vertus pédagogiques de ces appareils téléphoniques.

Une vingtaine d'immigrants établis en Alberta sont invités à apprendre l'anglais avec un outil tout à fait nouveau. Ils découvrent en effet la langue de Shakespeare à l'aide d'un téléphone cellulaire.

Une fois l'appareil branché sur Internet, les différentes touches permettent de passer d'une leçon à une autre et de répondre aux questions.

Si certains étudiants apprennent vite et semblent avoir du plaisir avec ce nouvel outil, d'autres éprouvent quelques difficultés, par contre.

Judy Sillito, qui travaille au centre mennonite pour les nouveaux arrivants, croit que le cellulaire est pratique pour ses étudiants qui pourront l'utiliser pendant un trajet en autobus ou dans l'attente d'un rendez-vous.

Pour la durée du projet pilote, l'Université Athabasca a établi un partenariat avec la compagnie Rogers afin d'offrir gratuitement les appareils et la connexion Internet.

Le coordonnateur du projet, Tony Tin, reconnaît que ces coûts auraient pu décourager certains étudiants à utiliser le service, mais l'Université, qui rêve de devenir un chef de file de la formation en ligne, espère offrir gratuitement, dans quelques années, un téléphone cellulaire à tous ces étudiants.